2e congrès de chirurgie esthétique à Tunis, l’expérience algérienne appréciée

Le deuxième congrès du Collège algérien chirurgie reconstructrice et esthétique (CACPRE) a été organisé récemment (25/26 janvier) en Tunisie, à Hammamet, avec l’objectif de donner à cette rencontre une dimension maghrébine. Mais celle-ci était aussi ouverte à des experts internationaux venant notamment d’Egypte, d’Ecosse et de Turquie. La délégation algérienne s’est déplacée avec des sommités nationales et de jeunes chirurgiens issus de plusieurs régions du pays. Parmi les présents figurent le Dr Mustapha Aït Aïssa, président du Collège, le Pr Habib Maghraoui, vice-président de la Société de chirurgie et le Dr Ahcene Madjoudj.

Le deuxième congrès du Collège algérien chirurgie reconstructrice et esthétique (CACPRE) a été organisé récemment (25/26 janvier) en Tunisie, à Hammamet, avec l’objectif de donner à cette rencontre une dimension maghrébine.

Mais celle-ci était aussi ouverte à des experts internationaux venant notamment d’Egypte, d’Ecosse et de Turquie. La délégation algérienne s’est déplacée avec des sommités nationales et de jeunes chirurgiens issus de plusieurs régions du pays. Parmi les présents figurent le Dr Mustapha Aït Aïssa, président du Collège, le Pr Habib Maghraoui, vice-président de la Société de chirurgie et le Dr Ahcene Madjoudj.

Comme il est de tradition, cette rencontre a traité des dernières avancées en chirurgie plastique et esthétique, particulièrement celle qui touche à la main, au sein, à la cranio-faciale, à la cicatrisation, à l’esthétique, ainsi qu’aux techniques modernes de médecine régénérative. L’Algérie, dans cette réunion d’experts, avait l’ambition de se positionner au-devant de la scène internationale dans cette spécialité pointue, qui a pris un essor considérable et qui est marquée par une demande croissante, notamment dans les pays émergents, et ce, grâce au poids médiatique et aux réseaux sociaux.

Les échanges dans les conférences internationales ont permis aux Algériens de montrer leur expérience et leur savoir-faire dans ce domaine. En Tunisie, les participants algériens ont d’ailleurs laissé une bonne impression et leurs interventions ont été très appréciées.

Cette démarche vise à éclairer les patients algériens sur la présence de chirurgiens locaux possédant une très bonne maîtrise de cette discipline médicale et des connaissances de niveau mondial.

L’Algérie dispose, en effet, de moyens humains et matériels répondant amplement aux besoins de la demande nationale. Le Collège s’est engagé à établir une charte associée à son statut avec deux maîtres-mots : éthique et partage de la science de l’être humain. Enfin, signalons que ce congrès a eu un écho favorable auprès des médias tunisiens. C’est dire l’importance que ce pays voisin, moins avancé que nous, accorde à cette spécialité, particulièrement dans le cadre de leur politique touristique.

Contactez le Docteur Madjoudj Ahcène

(213).023.182.132 (9h-17h Lundi-Jeudi)

(213).077.330.2971 (9h-17h Lundi-Jeudi)

photo docteur Madjoudj ahcenelogo American surgery plastic society ASPSlogo canadian society of aesthetics and plastic surgery
contact