Michael Jackson et les dérives de la chirurgie esthétique

Le décès de Michael Jackson, un des artistes qui fut le plus célèbre au monde et, aussi tristement un des ratages les plus patents de la chirurgie esthétique. Et le plus accablant c’est que cela se soit passé dans le pays ou la chirurgie esthétique est réputée la plus développée et la plus réglementée au monde. Comment alors expliquer pareil échec?

Je n’ai pas eu personnellement accès à son dossier médical mais au travers de ses photos tout chirurgien esthétique peut se faire une idée précise de son cas.

Des échecs semblables ont presque tout le temps la même cause :

La rencontre d’un patient célèbre fragile psychologiquement et d’un « chirurgien pour stars » catégorie douteuse de praticiens cupides et avides de publicité accédant au moindre caprice de leurs clients afin d’assoir leurs propre fortune et réputation, ils n’hésitent pas à sacrifier aux règles élémentaires de leur profession à savoir :

Tout bon chirurgien plasticien se doit dans l’intérêt de son patient :

  • Refuser d’accéder aux demandes fantaisistes de ses patients, demandes dénotant souvent un désordre psychologique.
  • Refuser d’opérer un patient fragilisé psychologiquement ou affectivement, et en cas de doute exiger un examen psychiatrique de son patient...

Il est important de faire comprendre au candidat à la chirurgie esthétique que celle-ci ne va en rien résoudre ses problèmes personnels.

Dans un le cas de Michael Jackson il est tout à fait clair qu’aucun des points cités ci-dessus n’a été respecté.

L’artiste s’est comporté comme seul prescripteur des interventions qu’il a subi,le chirurgien plasticien n’étant qu'un simple exécutant..

On ne peut expliquer ni le nombre incroyable d’interventions que l’artiste à subi ni la qualité déplorable et dangereuse de ces interventions autrement :

  • Michael Jackson a subi des traitements très dangereux pour blanchir la peau à base d’hydroquinone connue pour avoir effets secondaires très importants. Le blanchiment fragilise la peau et l’expose à une hyperpigmentation et à des brûlures au moindre contact avec la lumière.

    C’est pour cela que l’artiste était obligé de porter de grands chapeaux, des voilettes sur le visage et des gants pour se protéger du moindre rayon lumineux.

    On sait maintenant que le risque de cancer est important lors de l’abus de ces produits.

  • Il qu’il a subi plusieurs rhinoplasties toutes aussi catastrophiques les unes que les autres.
  • La chirurgie des paupières a abouti à des ectropions, complication invalidante rendant les yeux ronds, une paupière inférieure tirant vers le bas avec larmoiement et œil souvent rouge.

    La correction de cette complication est souvent difficile.

  • Les prothèses des malaires, du menton et l’amincissement des lèvres ont donné un visage disproportionné et cireux.

Des drames similaires me confortent dans la défense de l’approche traditionnelle de la chirurgie esthétique, approche qui privilégie la sécurité du patient, Le praticien doit être prescripteur et seul responsable de l’acte chirurgical. Cette approche il est vrai, tout à l'opposée de celle des agences de tourisme médical qui vendent à leur clients l’idée fausse que la chirurgie esthétique est un acte banal , que le client peut avoir ce qu’il veut pour peu qu’il y mette le prix. Je terminerai sur cette citation de Rabelais qui est de circonstance

« SCIENCE SANS CONSCIENCE N’EST QUE RUINE DE L’AME »

Contactez le Docteur Madjoudj Ahcène

0773.302.971 (9h-17h Lundi-Jeudi)

photo docteur Madjoudj ahcenelogo American surgery plastic society ASPSlogo canadian society of aesthetics and plastic surgery
contact